Les sorties

18 Tourisme

Passage Pommeraye

0

Le passage relie la rue Crébillon et la place Royale, avec quelques sorties sur des rues adjacentes.
Le passage a été ouvert en 1843, à l'initiative de Louis Pommeraye, qui s'y ruina. Il s'étage sur plusieurs niveaux. C'est une galerie commerciale variée. Mais c'est surtout un lieu magique, dont le charme insolite frappa les surréalistes et le cinéaste nantais J.Demy. (C'est le décor de Lola et Une chambre en ville). Statues, colonnes, globes d'éclairage, se mêlent à profusion, parfois en évidence, mais souvent cachées, ce qui ajoute au charme un peu mystérieux de l'endroit. Les matériaux mélangent verre, fonte, pierre, bois.

Ile de Versailles

0

Il y a encore quelques années, l'île de Versailles était abandonnée aux mauvaises herbes. Elle a été aménagée en jardin japonais, seule manière de tirer parti de l'espace exigu. L'impression de dépaysement est encore accentuée par le bâtiment du restaurant, lui aussi d'inspiration japonaise, installé dans l'île. La "maison de l'Erdre" présente la faune et la flore aquatiques environnantes.
Sur le quai en face est installée la gare maritime, point de départ des croisières sur l'Erdre.

Jardin des Plantes

0

Le jardin des Plantes est situé juste en face de la gare. Les plantations datent du début du 19 ème siècle. Il succède à un autre jardin devenu trop petit. Les voyages lointains, en effet, sont l'occasion de ramener sans cesse de nouvelles espèces botaniques. Les camélias et les magnolias deviennent en particulier une spécialité nantaise. Le parc se transforme tout le long du 19 ème siècle en un jardin à l'anglaise, propice au délassement des citadins. De grandes serres sont aménagées pour les plantes exotiques, en particulier le Palmarium (1895) en réfection actuellement, qui recrée un coin de forêt tropicale. Le Jardin des plantes possède aussi une ménagerie.

Hippodrome

0

Espace de verdure autour de l'hippodrome ou il est agréable de se promener tranquillement tout en regardant les cheveux courir...

Place Royale

0

La place Royale est la porte d'entrée du nouveau quartier construit par le promoteur Graslin à la fin du 18 ème. En venant de l'ancienne ville, aux rues étroites et sinueuses, on traversait cette place et on montait par la rue J.J. Rousseau ou la rue Crébillon vers la place Graslin. Tout ce quartier a été construit par l'architecte Crucy, ce qui explique son homogénéité, de style néoclassique. La fontaine au centre de la place Royale date de la seconde moitié du 19 ème siècle et symbolise la ville de Nantes, arrosée par ses fleuves. Ne pas hésiter à "crébillonner" comme disent les Nantais, c'est-à-dire lécher les vitrines souvent luxueuses de la rue Crébillon.

Parc de Procé

0

Les immenses pelouses de ce parc à l'anglaise, célébré par André Breton dans Nadja, s'offrent au plaisir des promeneurs et des amateurs de collection végétales (12 hectares)

Hôtel de ville

0

L'hôtel de ville s'est d'abord installé dans un ancien petit manoir médiéval, acheté au 16 ème siècle, quand la ville conquiert son autonomie municipale. Le bâtiment s'agrandit, puis intègre les bâtiments voisins du 16 ème et 17 ème, au fur et à mesure que les besoins d'espace augmentent. Des constructions modernes s'ajoutent à cet ensemble, coincé dans un quartier ancien. Chacun de ces trois anciens hôtels a son style et ses particularités : façade Renaissance pour l'un, escalier intérieur pour l'autre. Les jardins datent du 18 ème siècle (à noter, d'ailleurs, un très vénérable laurier-sauce vieux de plusieurs siècles dans les jardins).

Place du Bouffay

0

La place du Bouffay est la porte d'entrée de ce qui reste du Nantes médiéval. C'est maintenant une place animée le soir, avec ses terrasses de café et ses restaurants. Il y a même une "commune libre du Bouffay" assez proche par son esprit de la "commune libre de Montmartre". Mais son passé fut plus sombre, puisque c'était autrefois le lieu des exécutions capitales. Pontcallec, noble partisan de l'indépendance bretonne, et qui est le héros d'une célèbre chanson bretonne, y fut décapité en 1720. C'est là aussi que fut installée la guillotine pendant la Révolution Française.

Musée des Beaux-Arts

0

Le musée des Beaux-Arts fut créé par Napoléon en 1801. Il regroupe de belles collections d'art français, flamand, italien, G. de la Tour, Ingres (portrait de Mme de Senonnes), Delacroix, Courbet (les cribleuses de blé). Le 20ème est particulièrement bien représenté, avec en particulier des Kandinsky et de l'art très contemporain. Les grandes expositions sont souvent originales et permettent de voir des pièces rarement exposées. Le musée a été récemment réaménagé. Il frappe maintenant par sa lumière provenant d'une grande verrière dans le toit et ses grands volumes, organisés autour d'un patio central.
Des visites commentées ont lieu : les mercredis, jeudis et dimanches à 15h et le vendredi à 19h.

Chateau des ducs de Bretagne

0

Le monument-phare du patrimoine urbain

Classé Monument historique, le Château des ducs de Bretagne est le témoin de l'histoire de Nantes et de la Bretagne.

Côté ville, c'est une forteresse dont les 500 mètres de chemin de ronde sont ponctués de sept tours reliées par des courtines.

Côté cour, il abrite une élégante résidence ducale du 15e siècle en pierre de tuffeau, à la charnière du gothique flamboyant et des premières influences de la Renaissance, et d'autres bâtiments datant du 16e et du 18e siècles.
Ceux-ci contrastent par leur blancheur, leur élégance, leur raffinement sculpté, avec la rudesse des murailles extérieures en blocs de granit séparés par des assises de schiste.