Les sorties

18 Tourisme

Théâtre Graslin

0

A la fin du 18 ème siècle, le promoteur J.Graslin décide de créer un nouveau quartier.
L'architecte Crucy fut chargé des plans, ce qui explique l'unité architecturale de ce nouveau quartier, qui va de la place Royale à la place Graslin. Celle-ci reprend le plan d'une salle de théâtre, convergeant vers le théâtre, légèrement en hauteur, comme vers une scène. L'ensemble de la place, en belle pierre blanche, a marqué les voyageurs de la fin du 18 ème et du 19 ème siècle. Le théâtre est de style néoclassique. Les marches aboutissent à un portique de 8 colonnes corinthiennes. L'intérieur de la salle de spectacle a récemment été refait à l'identique. Malgré son nom, le bâtiment est consacré en fait à l'opéra. L'acoustique est excellente, et la programmation variée et novatrice. Quasiment en face du théâtre, on n'oubliera pas de pénétrer à La Cigale, ne serait-ce que pour un thé : les mosaïques murales et le style kitsch fin 19ème méritent le détour.

Hippodrome

0

Espace de verdure autour de l'hippodrome ou il est agréable de se promener tranquillement tout en regardant les cheveux courir...

Hôtel de ville

0

L'hôtel de ville s'est d'abord installé dans un ancien petit manoir médiéval, acheté au 16 ème siècle, quand la ville conquiert son autonomie municipale. Le bâtiment s'agrandit, puis intègre les bâtiments voisins du 16 ème et 17 ème, au fur et à mesure que les besoins d'espace augmentent. Des constructions modernes s'ajoutent à cet ensemble, coincé dans un quartier ancien. Chacun de ces trois anciens hôtels a son style et ses particularités : façade Renaissance pour l'un, escalier intérieur pour l'autre. Les jardins datent du 18 ème siècle (à noter, d'ailleurs, un très vénérable laurier-sauce vieux de plusieurs siècles dans les jardins).

Musée des Beaux-Arts

0

Le musée des Beaux-Arts fut créé par Napoléon en 1801. Il regroupe de belles collections d'art français, flamand, italien, G. de la Tour, Ingres (portrait de Mme de Senonnes), Delacroix, Courbet (les cribleuses de blé). Le 20ème est particulièrement bien représenté, avec en particulier des Kandinsky et de l'art très contemporain. Les grandes expositions sont souvent originales et permettent de voir des pièces rarement exposées. Le musée a été récemment réaménagé. Il frappe maintenant par sa lumière provenant d'une grande verrière dans le toit et ses grands volumes, organisés autour d'un patio central.
Des visites commentées ont lieu : les mercredis, jeudis et dimanches à 15h et le vendredi à 19h.

l'arboretum du Cimetière-Parc

0

10 400 arbustes et 830 arbres étiquettés constituent le plus bel arboretum de la région nantaise, dans ce cimetière paysager composé de clairières (15 hectares)

Muséum d'Histoire Naturelle

0

Le Muséum présente des collections variées d'animaux naturalisés, et des curiosités naturelles, comme on les appréciait au siècle dernier. Mais le Muséum a fait un remarquable effort pédagogique, sensible en particulier dans les salles consacrées à la présentation de l'environnement naturel de l'Ouest de la France.
A noter : Le vivarium, et une très belle collection minéralogique sont parmi les points forts de ce Muséum.

Place du Bouffay

0

La place du Bouffay est la porte d'entrée de ce qui reste du Nantes médiéval. C'est maintenant une place animée le soir, avec ses terrasses de café et ses restaurants. Il y a même une "commune libre du Bouffay" assez proche par son esprit de la "commune libre de Montmartre". Mais son passé fut plus sombre, puisque c'était autrefois le lieu des exécutions capitales. Pontcallec, noble partisan de l'indépendance bretonne, et qui est le héros d'une célèbre chanson bretonne, y fut décapité en 1720. C'est là aussi que fut installée la guillotine pendant la Révolution Française.

Place Royale

0

La place Royale est la porte d'entrée du nouveau quartier construit par le promoteur Graslin à la fin du 18 ème. En venant de l'ancienne ville, aux rues étroites et sinueuses, on traversait cette place et on montait par la rue J.J. Rousseau ou la rue Crébillon vers la place Graslin. Tout ce quartier a été construit par l'architecte Crucy, ce qui explique son homogénéité, de style néoclassique. La fontaine au centre de la place Royale date de la seconde moitié du 19 ème siècle et symbolise la ville de Nantes, arrosée par ses fleuves. Ne pas hésiter à "crébillonner" comme disent les Nantais, c'est-à-dire lécher les vitrines souvent luxueuses de la rue Crébillon.